Bien choisir votre matériel

Choisir son sac-à-dos, mode d'emploi



Si le principe de base de la marche à pied (qui consiste, rappelons-le, à mettre un pied devant l'autre jusqu'à être parvenu à destination !) n'a guère évolué depuis que l'homme s'est dressé sur ses membres inférieurs, les sacs à dos ont en revanche réalisé d'énormes progrès. Reléguant aux oubliettes l'antique modèle de toile beige qui faisait une bosse volumineuse sur le dos du voyageur, ils sont maintenant taillés dans des matériaux dernier cri et rembourrés de mousses high-tech. Surtout, ils sont de plus en plus dotés de multiples possibilités de réglages. Elles sont le nerf de la guerre : le voyageur averti doit leur consacrer davantage d'attention qu'au poids du sac à vide, jadis déterminant.

Tirer le meilleur profit des réglages
Reste à tirer le meilleur profit de ces astuces techniques. Plusieurs principes doivent être pris en compte. Premièrement, la hauteur des sangles doit être réglée à la morphologie du porteur ou de la porteuse. C'est le rôle du réglage dorsal, qui permet de monter ou descendre le point de rencontre entre le sac et le haut des bretelles, afin d'adapter l'harnachement à la taille du marcheur. Second principe : éviter le balancement du sac afin de réduire la fatigue occasionnée par un portage trop mou. Pour y remédier, la majorité des modèles sont dotés de sangles de poitrine (qui évitent que le sac ne glisse sur des épaules trop fluettes), mais aussi de sangles de rappel de charge. Ces dernières permettent de recentrer le chargement vers l'axe de la colonne vertébrale. Sur les conseils de professionnelles de la montagne, les fabricants se sont également penchés sur la morphologie féminine. Ils sont ainsi de plus en plus nombreux à proposer des sacs “femme”, dont la ceinture est spécialement étudiée pour ne pas gêner la respiration abdominales des marcheuses.

Nerf de la guerre : le poids
Tout cela ne doit cependant pas faire oublier le plus important : le confort d'un sac dépend en premier lieu de son poids en charge. Si les problèmes médicaux résultat des sacs à dos sont très rares, le poids est cependant le plus souvent en cause. Un sac à dos trop lourd, qui tire le corps en arrière, peut en effet entraîner des douleurs musculaires. À plus forte raison lorsque le froid s'en mêle. Il est en effet fréquent, notamment en haute montagne, que les bretelles du sac compriment les nerfs des épaules, ce qui, combiné à l'effet anesthésique du froid, qui empêche le marcheur de réaliser rapidement le problème, peut causer des douleurs.
La technologie, heureusement, contribue également à la lutte contre le poids. Les équipements modernes, tant côté matériel de camping que vêtements techniques, participent en effet à la légèreté des portages.

Quelques conseils
- utilisez le réglage dorsal. Une fois le sac sur le dos et la ceinture positionnée sur les hanches, réglez le départ des bretelles au niveau des omoplates
- faites en sorte de toujours concentrer le poids sur la colonne vertébrale
- remplissez votre sac en mettant le plus léger en bas et le plus lourd en haut, contre le dos, fin de ne pas perturber le centre de gravité
- utilisez la ceinture. Il est toujours plus confortable de faire peser le poids sur les hanches que sur les épaules

 

 

 

 

 

Randonnée

Randonnez facile autour de Chevinay ...

Accès à l' activité ...

Randonnée week-end

Passer une nuit sous la tente ...

Accès à l'activité ...

Marche nordique

Une journéée sportive avec la marche nordique ...

Accès à l'activité ...

Orientation

Pour savoir lire une carte...

Accès à l'activité ...